Archives de catégorie : Actions résolues

Déchetterie Saint ANDRIEUX – BAUDUEN

Des résidents de Bauduen nous ont informé d’une extension  de la déchetterie de Saint ANDRIEUX et les habitants du hameau de Bounas craignant de ce fait une pollution de la nappe phréatique nous avons pris contact avec le responsable et gestionnaire de cette déchetterie.

Nous nous sommes rendus sur place et avons fait, avec le gestionnaire, une visite de cette installation et avons pu constater qu’elle semble bien entretenue.

Contact pris avec l’ingénieur chargé de mission déchetteries et environnement au sein du Syndicat Mixte de Haut Var, il s’est engagé à nous  adresser les résultats des diverses analyses des vidanges des bac de décantation métaux lourds.

Nous suivons de près ce dossier.

 

Les relevés des analyses  ne laissant rien apparaître d’anormal et le site de la déchetterie étant régulièrement bien entretenu, nous considérons ce dossier clos.

Pour autant nous continuons a surveiller ce site.

 

Démolition de la statue du Gourou du Mandarom

LA STATUE DU GOUROU Gilbert BOURDIN

PARALLÈLEMENT à la bataille juridique et pénale du « Temple Pyramide » Robert FERRATO découvre que la gigantesque statue à l’effigie du gourou de la secte, Gilbert BOURDIN, de 33m. de haut est de 1 100 tonnes de béton, ainsi que son socle qui abrite à l’intérieur un temple, n’ont  pas de permis de construire.

Un recours est déposé et là aussi la Justice suit l’Association est ordonne la démolition.

                    Le 6 septembre 2001

Le Préfet de Castellane de l’époque, Bernard LEMAIRE fait exécuter le jugement et les travaux de démolition sont entrepris à la charge de la secte. Après 35 heures de préparatifs, sous le regard radieux de Robert FERRATO et malgré le tintamarre des clochettes et des tambours tels des « indiens qui partent à la bataille » aux dires de Christine Amory, présidente du Mandarom, cette verrue défigurant le paysage s’écroule sous la charge de plusieurs kilos de dynamite et se couche dans un ravin en contrebas. Ce n’est que le lendemain que la statue sera concassée.

Robert FERRATO et la famille du Hameau de la Baume, jointe à toutes les procédures, peuvent boire le champagne.

THT sur le Verdon

* Ce fut l’un de nos plus gros dossiers,  gagné grâce à la pugnacité de Robert FERRATO.

A la demande d’EDF, après un des premiers débats publics qui eut lieu en France, la ministre de l’Environnement, surnommée « la cigale verte » (celle qui chante mais ne fait rien!), a accordé le passage d’une ligne de Très Haute Tension (THT) de 400.000 volts sur les rives du Lac de Sainte-Croix, et la traversée des gorges afin de « sécuriser » en électricité la région de Nice. En fait, avec l’abandon du surgénérateur de Creys-Malville, nous nous trouvions en surproduction d’électricité car 4 groupes nucléaires avaient été mis en place pour fabriquer le plutonium pour le surgénérateur et la connexion avec l’Italie pouvait s’effectuer facilement via les Alpes-Maritimes.

Nous avons attaqué le décret ministériel en Conseil d’Etat en prenant pour avocat l’ancienne ministre de l’Ecologie, Corinne Lepage … mais celle-ci ne nous avait pas dit qu’elle n’était pas agréée pour plaider en Conseil d’Etat ! En catastrophe, n’ayant pas les moyens financiers de prendre un avocat agréé, Robert FERRATO est monté à Paris et a su si bien plaider cette cause que le président du Conseil d’Etat est venu observer  le site en hélicoptère.

Sur un territoire comprenant un Parc Régional, des sites classés et inscrits, des zones Natura 2000, des arrêtés de biotope et soumis aux lois Montagne et Littoral (pour le lac de Sainte Croix) la ministre avait délivré, avec l’accord du Conseil Supérieur de Protection de la Nature, où ne siègent que quelques représentants d’associations de protection de l’environnement, la possibilité de construire cette autoroute électrique.

La décision du Conseil d’Etat d’annulation de l’arrêté d’utilité publique de la ligne THT 400 000 V dans le Verdon  a fait jurisprudence… et Corinne LEPAGE nous a demandé des honoraires supplémentaires pour avoir gagné! Devinez ce que nous lui avons répondu ?

Pour finir, après une coupure électrique à Nice et des réactions violentes de la population locale contre Robert FERRATO, le maire de Nice Christian ESTROSI, organisa un « grenelle » de l’énergie où, après que chacun eut déversé sa bile, Robert intervint face à une foule hostile en expliquant notre action : Christian ESTROSI et les personnalités locales furent alors convaincus et EDF repartit toute penaude.

Par la suite, Ministre de l’Industrie, Christian ESTROSI abandonna définitivement le projet d’alimentation aérien et les conduites électriques furent créées, mais en souterrain!

Croix lumineuses

Les Salles-sur-Verdon

L’IMPLANTATION par la secte de DOLUZÉ d’une croix lumineuse de 7,38 m sur un terrain communal. Par la mobilisation des habitants et l’action de notre Association, la croix a été déposée.

 

 

 

 

 

 

Protection du lac de Sainte-Croix du Verdon

Aiguines

PROTECTION des berges du lac par :
– L’annulation d’aires de stationnement à tous les véhicules sur les berges du lac.
– L’annulation de divers permis de construire délivrés par la mairie en infraction avec le Code de l’Urbanisme et de protection de l’environnement.
– L’enlèvement de toutes les « baraques à frites » guinguettes et autres implantées sur les rives du lac.

Le Maire a été condamné pour infraction au Code de l’Urbanisme. Les rives sont protégées l’accès aux véhicules interdit, les baraques à frites ont disparu.

 

UTN d’Ampus

Ampus.

PROJET immobilier de 200 000 m2 avec 2 parcours de golf. Il est implanté sur des terres agricoles et porté par des capitaux saoudiens et libanais.

 Le Conseil d’État suit l’Association. Le projet capote. 

Le sentier Martel

La Palud-sur-Verdon.

TRAVAUX d’aménagement du sentier Martel dans le Grand Canyon du Verdon dont le Conseil Général est maître d’ouvrage. Ces travaux sont effectués avec des matériaux irrespectueux de l’environnement, qui dégradent ce site classé. Ils sont catastrophiques pour le site du Pont Sublime.

Après 10 ans de combats, plusieurs militants écologistes et guides s’enchaînent aux poutrelles du chantier, dont Patrick EDLINGER, Roger VERDEGEN et Robert FERRATO, la juridiction administrative de Marseille condamne le Département au profit de notre Association.

Le Conseil Départemental, soucieux des décisions de Justice, revoit son projet : il utilise alors des matériaux dignes du Grand Canyon du Verdon qui retrouve sa fierté et consulte notre Association sur les travaux a venir.

Haut ↑

Unité touristique nouvelle

* Baudinard.

ANNULATION de l’Unité Touristique Nouvelle (UTN) pour l’implantation sur 32 ha de la commune, d’un village de vacances de 300 logements, 1 hôtel de 50 chambres, 2 restaurants, des commerces, une piscine, des tennis soit un SUPER BAUDINARD d’une capacité de 3 000 lits dans une commune qui ne comptait à l’époque du projet que 50 habitants.

Suite à la mobilisation des associations de protection de l’environnement, avec celle des habitants, la municipalité finit par annuler son arrêté d’UTN.

Projet à Sainte-Croix du Verdon

Projet « Allemand » de Sainte-Croix du Verdon

UN gigantesque projet immobilier sur 150 ha, projetant un centre de cure de rajeunissement de 400 lits, un hôtel de 400 lits, une centaine de villas, un complexe de loisirs (cheval, tennis, piscine, club-house…). Le projet est entièrement financé par des capitaux allemands.

Par l’action judiciaire et la mobilisation de plusieurs milliers de personnes, manifestation recevant 30 000 personnes, référendum auprès de la population, près des trois-quart de la population inscrite sur les listes électorales y a participé et plus de la moitié des électeurs à dit « non » à ce projet.

Résultat: aux municipales suivantes, une liste anti-projet s’est présentée contre celle du maire qui s’était enfermé dans la vente des terrains et a gagné les élections.

Le  projet fut alors abandonné . Il ne verra pas le jour.